samedi 20 octobre 2018

Mouvements de la cavalerie dans B&P



Franck Maubois

Yesterday, we played mounted troops for the first time but there are some things we were not sure to understand. It concerns the limitations of moves.
A figure on feet can move twice without taking fatigue (it takes one figure point if he does three moves). A mounted figure has a free move, does it count ? An other exemple, when activated with a spade, a mounted figure gain a free move, does it count ? Have the mounted figures the same limitation of two moves before taking fatigues, or are these free moves don't count in the limitation. In the other case, a mounted figure won't move faster than a man on feet ?

Daniel EwingDaniel et 17 autres personnes génèrent toujours des conversations intéressantes avec leurs publications. Mike Tuñez we could do with something getting pinned to the thread as this seems to be a fairly common question.
The free move for being Cavalry and the free move for quick(activating on a spade) do not count towards the limit. If you then moved three times with activations in a turn then yes, you’d gain the fatigue. 
I hope that helps.
Gérer


Répondre1 h

Franck Maubois Oh thanks Daniel. If I understand, mounted figure who has the free move for being mounted and use two moves with an activation (Heart card for exemple) can move three times without fatigue

Gérer


Répondre1 h

Franck Maubois Thank you Daniel !
Gérer


Répondre1 h

Daniel EwingDaniel et 17 autres personnes génèrent toujours des conversations intéressantes avec leurs publications. Quick bonus tip: Order the Cavalry to move with a command point before activating them. Then activate them with a spade. The Cavalry move and Quick both kick in. Then if they are vets you’ll get to two actions. That’s a total of 20 inches you could charge across!

Gérer


Répondre1 h

lundi 15 octobre 2018

Blood & Plunder : Mission Escort


Juin 1598, Ile de Yumeta, NE de Cuba

Dans la chaleur suffocante de l'été tropical, la colonne de Don Christobal s'étirait dans la jungle sur une centaine de mètres. Harcelés par des insectes gros comme un pouce, les hommes avançaient lentement dans ce terrain qui semblait tout faire pour les repousser. Constituée majoritairement de mercenaires, quelques miliciens s'étaient joints à la colonne pour tuer quelques indios après les événements de ces dernières semaines. 

Tout le monde en avait entendu parlé sur l'île, une tribu autochtone vivant au centre de la jungle dense avait mené plusieurs raids pour piller les villages de colons isolés sur le littoral. Au final, il avait eu quelques morts, plusieurs femmes enlevées et surtout du pillage. Cette tribu unie sous un nouveau chef, se faisait appelé Karib ou Kalinago, selon les traducteurs.

Le gouverneur de Yumeta, ne pouvait tolérer cela et en avait immédiatement informé le vice-roy à La Havane. Un mois plus tard, un homme patibulaire avait débarqué sur l'ile et avec lui une bande de soudards aguerris. Don Christobal comme il se nommait avait une certaine expérience avec les "indigènes". Surtout comment les tuer.
Il commença sa campagne de terreur en brulant et en décimant plusieurs campements à la lisière de la Jungle. Ils n'étaient pas Karibs mais cela faisait peu de différence à ses yeux. Les survivants qui parvinrent à s'enfuir, rejoignirent les Kalinago et leur décrire le démon européen qui tuait hommes, femmes et enfants sans distinction.

I-Tykire-Iwoio ("serpent doré"), chef des Kalinago décida alors de tuer ce démon à peau blanche. Cela affirmerait son pouvoir sur toutes les tribus de l'ile. Il le tuerait et mangerait sa chair, il offrirait son crane aux dieux et ceux ci le récompenserait...

Il rassembla ses meilleurs guerriers ainsi que les jeunes les plus courageux de la tribu. Il équipa certains de ses hommes de ces armes magiques volées aux blancs et qui faisait gronder le tonnerre, tandis que le reste portait un arc et un casse-tête. Tous avait enduits la pointe de leur flèches du venin des grenouilles jaunes et portaient les peinture de guerre rituelles. Les éclaireurs Kalinagos, invisibles dans la jungle, surveillaient l'avancée de la colonne des blancs, attendant qu'ils se jettent d'eux mêmes dans le piège.
Le sang des blancs allait couler...

------

Vous l'aurez compris, Vendredi c'est B&P. On jouera le scenario Escorte p213 du nouveau livre "No Peace Beyond the Line".
Je jouerais mes nouveaux Indios et Franck jouera ses espagnols.


Ma liste d'armée pour B&P (150pts):

- Chef Aguerri

- 6 Bow Warriors (Trained)
(Le chef rejoindra cette unité qui deviendra ses "Gardes". L'unité gagnera un bonus de -1 à l'un de ses tests tous les tours).

- 6 Bow Warriors (Trained)

- 8 Young Warriors (Bow) (Unexperienced)

- 4 Warriors with muskets (Trained)

Tous les guerriers avec arcs sont équipés de flèches empoisonnées (l'ennemi relance un dé de fatigue réussi à chaque tir).

L'armée risque d'être très fun à jouer bien que très fragile, en effet, le bruit des mousquets effraient tous mes guerriers (sauf les "gardes" du chef), ce qui fait qu'ils jetteront +1Dé pour chaque test de fatigue lorsqu'ils se font tirer dessus par des mousquets. Dans le même temps, mes guerriers sont invisibles aux yeux des blancs lorsqu'ils se cachent dans un couvert au delà d'une certaine distance (12ps si je ne dis pas de bêtise).

Les arcs sont peu puissants, ils confèrent un bonus de -3 à la sauvegarde, mais en contrepartie tirer à l'arc ne prend qu'une action et ils n'ont pas de marqueur de recharge. Chaque unité pourra donc lâcher une pluie de traits, et je compte sur les flèches empoisonnées pour rendre "shaken" les unités espagnoles avant de les finir à coup de casse-tête au corps à corps...
Enfin, çà c'est si mes guerriers ne fuient pas les démons blancs et leurs armes magiques avant ;) 

@ vendredi

dimanche 14 octobre 2018

Friday Night Fever


Résultat de recherche d'images pour "night lords"


"Nul race n'est assez pure pour être incorruptible , ils deviendront notre arme. Nous associerons la puissance de la ruine à la technologie et renverserons le Faux Empereur , il est temps de surpasser les sujets de l'Infirme et d'abattre notre malédiction sur cette Empire décadent . Trouvez des sujets intéressants parmi ces Xenos , cherchez l'ambitieux , celui qui ne supporte plus d'être dans sa fourmilière et faites en un allié , les Taus nous permettront d'avancer là où Horus lui même à échouer , Aux portes de Terra." Prince Démon Naa'reth

Les dernières lueurs du jour venaient de tomber. Les guerriers patientaient, terrer derrière chaque mur, chaque arbre, chaque pierre, pouvant leur apporter la moindre protection.
Ces chiens de Drukhari et leurs insectes de compagnie allaient déchainer les enfers, et nul de voulait périr avant d'avoir pu arracher la tête d'un de ces maudits Xenos.

Le Prince Démon observait ces alliés de circonstance en souriant. Les détourner du Bien Suprême n'avait pas été si difficile finalement.
La peur et la rage immiscées dans l'esprit du commandeur avait eu raison de lui en quelques jours. Son sorcier avait bien travaillé.

Alors qu'il observait ces guerriers frêles mais pourtant dotés d'une puissance de feu inégalée, des éclairs déchirèrent le ciel et frappèrent le rhino du chaos de plein fouet. Le sang ne tardera plus à couler.

Une pluie d'ogives visqueuses s'abattirent  sur les guerriers noirs. Le grand dévoreur était arrivé, et un de ces princes venait de ce poser à quelques mètres des troupes du chaos.

Les raiders Drukhari ouvrirent le feu, appuyant l'avancée des tyranides sur leur flanc gauche. L'Archon jubilait, malgré le peu de pertes adverses, il venait de prendre un avantage tactique conséquent.
La riposte ennemi fut de piètre qualité, le blindage de ses raiders semblaient invulnérable. Nul ne pourrait les arrêter.

Naa'reth voyait une marée de créatures se diriger vers lui, mais il n'avait d'yeux que pour cette maudite créature ailée qui semblait être capable de terrasser son armée à elle seule.

Il donna l'ordre à ses guerriers de l'anéantir, et après une lutte psychique dans laquelle il ne pu sortir vainqueur, il se jeta sur elle.
La bête saignait, mais le démon était au plus mal.


            Fin tour 1 : Tyranids / Drukhari 7 .....  Tau / Night Lords 0

Les guerriers Tyranides hurlaient, et savouraient d'avance le repas qui les attendaient.
Les gargouilles et les rôdeurs avançaient inexorablement, l'ennemi semblait figé sur place.
Le rhino détruit, ses cultistes quasiment réduit à néant, Naa'reth sentait la frustration supplanter la rage dans tout son être.
Il ne pu éviter l'attaque du Prince Tyranide qui lui déchira la poitrine et tomba au pied du monstre. Il aura des comptes à rendre devant le Seigneur des Plaisirs.
Les Tau n'étaient pas au mieux, les raiders fonçaient droit sur eux, et une vague de petites créatures déferla d'une colline pour noyer les guerriers Pathfinder sous des projectiles empoisonnés.
Le Commandeur et la Riptide comptèrent sur les drones qui encaissaient la majeure partie des tirs adverses.
Il semble que la protection des seigneurs du Chaos soit bien meilleure que celle du Bien Suprême.....

Cependant, la mort du Prince Démon n’eut pas l'effet escompté.
Des bolts et des projectiles de plasma transpercèrent le Seigneur Tyrannide qui tomba à son tour. L'arrivée des Obliterators et des armures Crisis creusèrent d'énormes trous dans les rangs ennemis.
Ayant perdu leur seigneur, les gargouilles effrayées par la rage ennemie, quittèrent le champ de bataille dans une envolée totalement désordonnée.
Le seigneur Night Lord, qui avait assisté à la mort de son prince, terrassa les rôdeurs restant.
Sa soif de mort gagna toute l'armée, et un frisson parcouru l’échine de l'Archon.
L'avancée de ses forces venait d'être stoppée net. Son raider, qui faisait pleuvoir la mort, venait d'être vaporisé par les tirs des Obliterators, et les drones Tau semblaient se jeter sur chaque tir visant leur maître.
Le doute avait changé de camp

           Fin tour 2 : Tyranids / Drukhari 8 .....  Tau / Night Lords 8

A l'agonie, les forces Tyranides restantes se jetèrent sur les Crisis.
Les lances des ténèbres Drukhari ne cessaient de tirer. Les drones tombaient les uns après les autres, mais les Taus tenaient bon.
Une unités de Wyches se jeta en hurlant sur les Obliterators qui encaissèrent les coups sans vaciller.
Un autre raider explosa.
A l'issue d'une manœuvre audacieuse, le commandeur Tau fit littéralement fondre le Guerrier Tyranide Prime.
L'armée des Dieux Sombres tenait les objectifs.
La messe noire était dite.


      Fin tour 3 et fin de partie : Tyranids / Drukhari 10 .....  Tau / Night Lords 14
Résultat de recherche d'images pour "drukhari"



jeudi 11 octobre 2018

De la bonne utilisation du Quick Shade...

Un petit post pour vous expliquer l'utilisation du Quick Shade. Au regard du nombre de jeux qui sortent, notre style de peinture actuel, certes agréable, ne nous permet pas de suivre le rythme. Donc un tuto en plusieurs étapes :

Première étape : La plus importante ; La préparation des figs. Là où une peinture classique souffrirait une préparation imparfaite, le quick shade révélera à l'utilisation toutes les imperfections. Donc, aucune ligne de moulage ne doit rester visible. Les figs doivent être parfaites.

Deuxième étape : Le sous-couchage. Là, je pense qu'on est tous d'accord ; Une couche de noir (parce qu'elle adhère mieux) suivie d'une de blanc pour faire ressortir les détails. C'est à ce moment, et c'est le dernier, que l'on pourra repérer les défauts de préparation. N'oubliez pas qu'une ligne de moulure mal limée donnera une ligne noire au quick shade.

Etape suivante, les aplats. Là, c'est un boulot "scolaire". On recouvre proprement la fig de couleurs de base. Attention, on travail sur de la couleur vive, non assombrie (le QS s'en chargera). Attention, la peinture doit être lisse et non rugueuse. Le moindre grain serait marqué par le QS. C'est à ce stade que tu devras me fournir tes figs Roro.

Et là, application de QS au pinceau. Je le retravaille au white spirit pour le rendre plus liquide (uniquement sur les zones claires).


Vous remarquerez que les détails sont bien soulignés, sans le moindre boulot. A ce stade, on pourrait vernir au mat, la fig serait nickelle. On peut aussi souligner quelques détails avec la couleur de base (perso, je l'ai fait sur le bleu des uniformes, la peau et c'est tout...)





Voilà le résultat final. (désolé, ma bombe de mat était en fin de vie, il y a quelques zones pigmentées).
En bref un tabletop tout à fait correct sans effort, et surtout très rapide.