samedi 19 mai 2012

Rapport de bataille: Hail Caesar

44 ap JC, Les farouches guerriers bretons tendent une embuscade à une colonne de renforts romains qui se dirige vers un camp retranché occupé par une cohorte d'auxiliaires bataves. Surgissant des bois en hurlant la vague bretonne se rue sur les légionnaires surpris...

Déploiement:

Les féroces barbares:



Tour 1: les bretons ont l'initiative et se rapprochent rapidement de la colonne romaine qui ne se doute de rien... les unités barbares progressant dans les bois sont pour la plupart désorganisées par ce mouvement.


Tour 2: Les nobles Catuvellauni chargent une cohorte légionnaire en colonne, mais désorganisés et engageant le combat sans soutien, ils sont repoussés facilement par les légionnaires. Sur l'autre flanc, les fanatiques Durotriges se ruent à l'assaut des éclaireurs à cheval de la légion et les repoussent. La cohors II se ruent à l'assaut de la deuxième unité de fanatiques et parvient à les repousser. Mais l'alerte n'est pas donné et les auxiliaires présents dans le fort restent sourds aux bruits du combat !


Durant la phase du camp romain, les fanatiques ayant chargés les éclaireurs au tour précédent les anéantissent, poursuivent leur charge sur l'artillerie légionnaire à proximité et massacre les artilleurs sans défense.



Tour 3: Le champ de bataille se retrouve coupé en deux, la cohors II poursuit le combat contre les fanatiques et progressivement les repousse sous les murs du camp retranché. 


A l'autre bout du champ de bataille, la Cohors IV qui vient juste de rentrer sur la table est assaillie par une horde de barbares. Elle ne résiste que de justesse, devient "shaken" et doit reculer. A proximité la Cohors III élimine une unité de skirmishers par une volée de pilum...



Tour 4: La cohors III se rue en soutien de la cohors IV et charge de flanc les barbares, le combat est éprouvant mais les barbares cèdent du terrain. Au nord du champ de bataille, les troupes auxiliaires sortent du camp retranché et les cavaliers bataves chargent de dos les fanatiques durotriges. Contre toutes attentes, ces derniers tiennent leurs positions malgré les pertes...


Tour 5: Au sud, la Cohors III soutenue par la Cohors IV décimée, élimine les deux unités de barbares qu'elles affrontent. Dans le combat Billovatus le chef durotrige est tué. Mais les pertes sont lourdes et les deux unités romaines sont "shaken". Au nord les fanatiques cèdent et sont massacrés par les cavaliers bataves. Les nobles catuvellauni chargent sur leurs chars, les auxiliaires bataves à pied et leur infligent de lourdes pertes, mais passé l'impact de la charge, les auxiliaires prennent le dessus et repoussent en désordre les chars légers...

Tour 6: Le tribun rallie la Cohors III qui soutenue par la Cohors IV subit l'instant d’après la charge d'une nouvelle warband de catuvellauni. Le combat est serré mais les légionnaires romains tiennent le coup et brisent l'élan des barbares qui deviennent eux aussi "shaken".


Au nord, les durotriges privés de leur chef se font massacrés par les tirs du camp retranché et de la Cohors II.

Tour 7: la dernière warband catuvellauni engagée au sud est annihilée, scellant le sort de l'embuscade bretonne !


La partie se termine sur une victoire romaine, de justesse, les deux cohortes au sud étant toutes deux shaken, un simple résultat de combat défavorable aurait sonné le glas des forces romaines...

Une très bonne partie d'initiation et une très bonne soirée autour de la table, qui nous permet d'apprécier les mécanismes fluides et incisifs de Hail Caesar.

Les bretons ont soufferts toute la partie du handicap d'être désorganisés par leur traversée des bois qui les a forcé à toucher les romains que sur du 6... De leur coté les légionnaires romains possèdent une maîtrise énorme grâce à la règle drilled qui leur confert un mouvement "gratuit". On sent bien l'écart entre les professionnels et les courageux amateurs... On a eu également un exemple de ce que peut donner une charge furieuse des barbares lorsqu'ils ont remontés la colonne romaine, massacrant 2 unités en 1 seule phase...

------------------------------

A quick AAR involving romans vs britons:
A roman column head up to a fortified auxiliary camp and is embushed by the alliance of catuvellauni and durotriges warriors. The britons charge and quickly slaughter 2 romans units (auxiliary cavalry and artillery). The legionnary stand firm et push the fanatics under the walls of the camp, raising the alarm. In the south, roman reinforcements are severely mauled but hold their positions. Auxiliary units of the camp join the battle and swept the briton forces in the north.
Against all odds, the two remaining cohorts south, destroy 2 warbands, kill the durotriges chief, and slaughter another warband the next turn (the two cohorts were already shaken, and hold as the legate took the head of the first one to lead the struggle). The battle ended on a bloody roman victory !

8 commentaires:

Franck a dit…

J'ai pour ma part passé une très bonne soirée. Le système est fluide, intuitif, terriblement réaliste et nous change du credo "petit bonhomme qui tape sur petit bonhomme" quarante fois de suite façon Warhammer Battle. Donner des ordres prend tout son sens et l'on comprend comment se gagnent ou se perdent des batailles. Au tour deux, les règles deviennent tellement évidentes, simples et logiques que l'on peut fermer le livre de règles et ne plus y revenir.
Aujourd'hui, riches de cette première bataille, nous comprenons mieux la mécanique du jeu et la composition d'une armée. La prochaine bataille sera sanglante Tribun Roro, foi de Briton !!!

lucius a dit…

Chouette rapport de batailles avec une mention spéciale à la version anglaise pour les lecteurs lointains.

Anonyme a dit…

Joli rapport de bataille. J'ai l'impression que HC se prête vraiment très bien à ces scénarios.

Bastien a dit…

Effectivement une excellente partie, un système fluide et des joueurs impliqés.
Merci à David de m'avoir secondé dans cette bataille

Phil a dit…

Un très bon CR et des figurines magnifiques!

les figurines de SPOCK a dit…

très bon CR avec de sublimes photos de figurines somptueuses

charlarino a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
charlarino a dit…

Excusez mon français, mes compétences linguistiques sont typiquement britannique,
Je voulais juste dire à quel point je suis impressionné par votre peinture des armées romaines et celtiques, ainsi que votre rapport de bataille brillante

ce qui concerne
Charlie